La gig economy : signification et actions en bourse pour les investisseurs.

La Gig economy – Définition et actions

Avec FREESTOXX achetez des actions gig economy sans commission

1. PAS de commissions d'ordre

2. PAS de minimum mensuel

3. Cours en temps réel GRATUITS dès le premier ordre

J'ouvre un compte Freestoxx et j'achète des actions de la gig economy sans commission..


Dans cet article
Définition de la gig economy
Exemples
L'histoire de la gig economy
L'ampleur de la gig economy
Les 7 entreprises importantes
Avantages et inconvénients

Définition de la gig economy

La gig economy, ou économie des petits boulots, est un segment du secteur des services. Cette activité repose sur des emplois flexibles, temporaires et en freelance. La gig economy s'est intimement liée à la technologie, à tel point que la plupart des emplois de la gig economy sont proposés et gérés par des plateformes en ligne.

La signification de gig economy vient du mot "gig". Gig est un terme issu de l'industrie musicale. Les artistes parlent d'un gig lorsqu'ils ont un concert ponctuel ou une petite série de représentations. Il s'agit donc d'une activité industrielle dans laquelle des individus travaillent pour une entreprise une fois ou brièvement et à leur convenance.

Exemples de gig economy

Il existe une grande variété d'activités qui relèvent de la gig economy. Les exemples traditionnels de travailleurs indépendants sont les chauffeurs qui transportent des passagers, les chauffeurs qui font des livraisons, les livreurs de repas et de denrées alimentaires et les indépendants, tels que les écrivains, les concepteurs ou les programmeurs.

Négociez en bourse sans commission avec FREESTOXX

  Démo GRATUITE avec des cours en temps réel

  Testez l'application et la plateforme

  Une solution complète et simple

Négociez des actions de la gig economy avec cette démo de trading gratuite.

Compte démo gratuit avec des cotations en temps réel pour les actions gig economy.

L'histoire de la gig economy

L'histoire de la gig economy n'est pas aussi moderne qu'on pourrait le croire. Les contrats non traditionnels de courte durée existaient bien avant la technologie et les applications que nous lui associons aujourd'hui.

Cependant, la croissance de la gig economy est le résultat d'Internet et des smartphones, qui ont permis aux travailleurs d'entrer plus rapidement et plus facilement en contact avec les clients et les entreprises.

Il suffit d'observer l'essor d'Uber - et de ses concurrents tels que Bolt, Lyft et Grab - pour comprendre à quel point les applications facilitent le travail indépendant. En quelques clics, une personne ayant besoin d'un transport peut être mise en relation avec un chauffeur à la recherche d'un emploi.

Le plus grand changement dans la gig economy a eu lieu en 2020, lorsqu'une grande partie de la main-d'œuvre a travaillé à domicile pendant la pandémie de Covid. De nombreuses industries qui ne pouvaient pas travailler à domicile ont été contraintes de licencier des travailleurs, laissant une partie de la main-d'œuvre à la recherche d'un emploi - souvent à temps partiel ou sous contrat flexible.

Avant la pandémie, environ 1 % de tous les emplois publiés sur LinkedIn étaient à distance, selon le PDG de LinkedIn, Ryan Roslansky. D'ici novembre 2022, ce chiffre sera plus proche de 14 %. Il est intéressant de noter que près de 50 % des demandes d'emploi quotidiennes sur la plateforme concernent ces 14 % d'emplois à distance, ce qui montre une demande claire pour le gig working.

Quelle est l'ampleur de la gig economy ?

On estime que la gig economy mondiale représentera plus de 347 milliards de dollars d'ici 2021. Ce chiffre passera à 455 milliards de dollars en 2023. En d'autres termes, ce n'est pas rien.

La gig economy la plus importante est celle de l'Amérique. Selon les estimations, environ 59 millions de personnes, soit un tiers de la main-d'œuvre, travaillent dans la gig economy. Des études montrent que 16 % de tous les Américains ont gagné de l'argent par le biais d'une plateforme en ligne de covoiturage, de shopping, de tâches ménagères ou de livraison de denrées alimentaires.

Pour prendre un pays européen qui publie des chiffres, regardons le Royaume-Uni. La gig economy y est beaucoup plus modeste. Elle compte environ 6,1 millions de personnes. Cela représente 14,7 % de la main-d'œuvre. La gig economy au Royaume-Uni est en pleine croissance. Les chiffres montrent que ce nombre était de 4,7 millions de personnes en 2019 et de seulement 2,4 millions de personnes en 2016. Et l'on estime que d'ici à la fin de 2022, 7,35 millions de travailleurs britanniques travailleront dans la gig economy. En Europe, c'est au Royaume-Uni que l'on estime avoir le plus de personnes dans la gig economy.

Les 7 principales actions de la gig economy

La plupart des entreprises de la gig economy, et notamment les grands acteurs, sont des sociétés américaines. Le Royaume-Uni compte également quelques grandes entreprises de ce type. La croissance attendue de la gig economy aura-t-elle un impact positif sur les principales actions ? Jetons un coup d'œil à ces actions :

Exemple d'un travailleur de la gig economy.

 Uber (NYSE: UBER) et Lyft (Nasdaq: LYFT)

Les actions Uber ont déjà été mentionnées à plusieurs reprises. Uber - et d'autres services de transport - sont les principaux acteurs de l'économie des loisirs. Uber et Lyft détiennent un duopole avec respectivement 61,2% et 32,7% du marché des services de transport. Toutefois, Uber propose une offre plus diversifiée, notamment des services de livraison de nourriture et de fret.

D'ici à la fin de 2023, Uber devrait vendre plus de 35 milliards de dollars de trajets, contre 14,15 milliards de dollars en 2021. En comparaison, Lyft a réalisé un chiffre d'affaires de 7,56 milliards de dollars l'année dernière et ne devrait pas atteindre 14 milliards de dollars de revenus avant 2023.

 DoorDash (NYSE: DASH)

Avec plus de 37 millions de téléchargements, DoorDash sera l'application de restauration la plus utilisée aux États-Unis d'ici 2021. Cette popularité découle de son partenariat unique avec des restaurants qui n'avaient pas encore proposé de services de livraison à emporter aux consommateurs.

DoorDash est également disponible en dehors des villes, touchant ainsi une base de consommateurs plus large que les autres applis de livraison de nourriture. L'entreprise se profile comme une application de livraison et pas seulement comme un intermédiaire pour les restaurants, car elle offre également des services de commodité et de livraison de produits alimentaires aux clients. D'ici 2022, le chiffre d'affaires des restaurants de DoorDash dépassera 32 milliards de dollars et celui de son concurrent Uber Eats 26 milliards de dollars.

Economisez beaucoup d'argent avec FREESTOXX

Exemple de DoorDash: achat et vente de 200 actions à un cours de 53,50 $


FREESTOXX DEGIRO Lynx Brokers
Commission à l'achat 0,00 $ 0,50 $
5,00 $
Commission à la vente 0,00 $ 0,50 $ 5,00 $
Frais de conversion à l'achat 0,00 $ 26,75 $ 0,00 $
Frais de conversion à la vente 0,00 $ 26,75 $ 0,00 $
Voici ce que vous économisez

54,50 $ 10,00 $

Les tarifs sont indiqués dans la comparaison de courtiers

 Instacart

Instacart est une entreprise américaine de collecte et de livraison de denrées alimentaires. Elle a connu une croissance rapide, notamment pendant la pandémie de Covid, avec des ventes en hausse de 229% d'ici 2020.

Le chiffre d'affaires d'Instacart pour 2022 est d'environ 30 milliards de dollars. Cela lui confère une part de 20,5 % du marché américain de l'épicerie en ligne. Instacart et les autres services de livraison généreraient plus d'un quart (28,8%) des ventes d'épicerie en ligne.

 TaskRabbit

TaskRabbit est une application qui permet aux gens de se faire aider pour des tâches ménagères, comme le déménagement de meubles, les réparations de la maison, les courses, etc.

Les clients postent les tâches qu'ils souhaitent faire et choisissent ensuite une personne parmi une sélection de freelances près de chez eux - qu'il s'agisse de professionnels qualifiés ou de bricoleurs compétents. Ils peuvent ensuite consulter les prix de ces freelances, ce qui crée une concurrence et des coûts relativement bas pour les consommateurs.

En 2022, TaskRabbit a réalisé un chiffre d'affaires de 81,5 millions de dollars.

 Deliveroo (OTC: DROOF)

Deliveroo est un lien populaire entre les entreprises de restauration et les consommateurs au Royaume-Uni. Les clients passent leurs commandes via l'application Deliveroo. Ce faisant, ils choisissent parmi un grand nombre de restaurants, après quoi les chauffeurs de la société collectent les plats dans les restaurants et les livrent aux utilisateurs.

Deliveroo a connu une croissance fulgurante pendant la pandémie. La valeur brute de transaction d'une commande a augmenté de 130 %.

 Etsy (Nasdaq: ETSY)

Etsy est un site de commerce électronique spécialisé dans les articles artisanaux et vintage vendus aux consommateurs par des vendeurs indépendants et des entreprises. Les vendeurs paient pour utiliser la plateforme, et peuvent également payer pour faire de la publicité pour leurs produits. Ils ne bénéficient d'aucune garantie ni d'aucune assistance.

La plateforme Etsy a connu une forte hausse de la demande en 2020 et 2021, car le shopping à domicile était recommandé pendant la pandémie. Etsy a réalisé 13,4 milliards de dollars de ventes brutes en 2021, soit une augmentation annuelle de 30 %.

Mais une baisse de l'argent dans le porte-monnaie des consommateurs a entraîné un déclin en 2022. Le nombre d'acheteurs sur Etsy est tombé à 88,1 millions, soit une baisse de 2 % sur un an et la deuxième baisse consécutive. Cela pourrait poser des problèmes aux gig workers qui utilisent la plateforme pour vendre leurs marchandises. Toutefois la plupart des travailleurs indépendants n'utilisent Etsy que comme deuxième source de revenus.


Avec FREESTOXX Vous pouvez acheter toutes ces actions en bourse SANS COMMISSION.

Choisissez FREESTOXX...

"Je tiens à remercier toute l'équipe pour son excellent service."

– Joachim

"Merci pour votre fabuleux service."

– Alexander

Les avantages de la gig economy

La gig economy se traduit par des services moins chers et plus efficaces pour les consommateurs. Ce sont principalement les villes à forte population et aux infrastructures bien développées qui bénéficient de la gig economy.

Les employeurs peuvent engager des travailleurs à temps partiel ou temporaires pour faire face à des périodes plus chargées ou à des projets spécifiques. Cela signifie également que le personnel n'est pas facturé comme un coût fixe, mais fluctue - ce qui est souvent plus intéressant pour les entrepreneurs.

Pour les employés, les avantages sont la liberté et la flexibilité de choisir quand et où ils travaillent. Il est également plus facile de gagner un revenu supplémentaire. Dans de nombreux pays, cette solution n'est pas fiscalement intéressante. Selon Pew Research, la grande majorité des "gig workers" font de leur emploi temporaire un travail d'appoint, plutôt qu'une source principale de revenus. Peu d'entre eux effectuent plus de 30 heures de travail temporaire au cours d'une semaine normale.

Les inconvénients de la gig economy

La principale critique adressée à la gig economy est que les travailleurs ne bénéficient pas d'avantages sociaux ni de la sécurité de l'emploi. Les employeurs prétendent à tort que les travailleurs sont des indépendants, ce qui leur donne peu ou pas de droits.

Une étude de l'université d'Oxford a révélé que des entreprises de cette économie, notamment Amazon Flex, ne respectaient pas les exigences fondamentales en matière de rémunération et de droits des travailleurs.

Un débat est en cours sur la réglementation de ces "entreprises gig" et sur le statut juridique des "travailleurs gig". Plus de 7 000 personnes ont lancé une pétition pour demander à Uber et Lyft d'augmenter leurs tarifs de base afin de compenser la hausse du prix de l'essence, tandis que d'autres travailleurs indépendants ont fait grève contre des entreprises comme Instacart, DoorDash et GoPuff pour des raisons de conditions de travail.

Ouvrez votre compte actions

GRATUIT, RAPIDE et SIMPLE

  Économisez beaucoup d'argent

  PAS de commissions

  PAS de minimum mensuel

  Des cours en temps réel GRATUITS dès le premier ordre

J'ouvre un compte pour négocier des actions sur les marchés boursiers américains.

Investissement boursier gratuit en Amérique avec Freestoxx.

Freestoxx est un service et une marque de WH SelfInvest. WH SelfInvest S.A., fondée en 1998, dispose d'une licence de courtier (n° 42798), d'une licence de commissionnaire (n° 36399) et d'une licence de gestion d'actifs (n° 1806) délivrées par le Ministère des Finances du Luxembourg. La société est contrôlée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier. Sur la base d'un passeport européen, la société possède : une succursale en France (n° 18943 acpr) qui est également soumise à la surveillance de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) et de la Banque de France et une succursale en Allemagne (n° 122635) qui est également soumise à la surveillance de la Bundesanstalt für Finanzdienstleistungsaufsicht (BAFIN). La société maintient également un bureau de représentation en Suisse soumis également à la supervision de l’Autorité Fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) et, sur base du passeport européen, des bureaux de représentation en Belgique et aux Pays-Bas qui ont été notifiés aux autorités compétentes concernées.


L'IPO de Shein.

SHEIN est le plus grand commerce de vêtements en ligne avec 10 000 nouveaux articles chaque jour. Tout savoir sur l'introduction en bourse et la valorisation de Shein

Ray Dalio.

Gourou de la bourse : Ray Dalio

Ray Dalio est un gestionnaire de fonds spéculatifs renommé et le fondateur de l'un des plus grands fonds spéculatifs au monde. Dalio a été reconnu comme l'un des investisseurs les plus influents au monde.